• Les astéroides !


    Les astéroides sont de gros blocs rocheux en perpétuel déplacement dans l'univers. Leur taille est variable, de même pour leur composition chimique ( par exemple, les astéroides de type chondrite sont riches en fer ). D'ailleurs, on classe les astéroides en trois types, les astéroides M ( métalliques ), les astéroides S ( silicatés ) et les astéroides C ( carbonatés ).
    Où trouve t-on des astéroides dans notre système solaire ? Qu'est-ce qu'une étoile filante ? Et comment peut-on se protéger de ces dangers venus de l'espace ?

     


    Les astéroides se trouvent dans notre système solaire dans deux ceintures d'astéroides. La première appelée ceinture principale se trouve entre Mars et Jupiter. La deuxième appelée ceinture de kuiper, se situe entre Neptune et Pluton. Cependant, les astéroides sont en perpétuel mouvement dans ces deux ceintures et parfois certains entrent en colision. Ceci peut avoir deux répercutions sur les astéroides ayant subis le choc. Soit ils se brisent en plusieurs petits fragments d'astéroides, soit l'impact change la trajectoire de ces astéroides, qui vont alors se déplacer dans notre système solaire, pour entrer en colision avec une planète. D'ailleurs, cela permet de créer des étoiles filantes.

    En effet, lorsqu'un astéroide frole la Terre, il pénètre dans son atmosphère et s'échauffe, c'est ce que l'on appele le phénomène de friction. Ainsi, l'astéroide va laisser derrière sa trajectoire une intense lumière, et former une étoile filante. Mais comment pouvons nous nous protéger des astéroides dont leur trajectoire à pour destination finale la surface de la Terre ?

    Tout d'abord, lorsque un astéroide s'approche de très près de la Terre, on le nomme météroide. Ensuite, lorsqu'il pénètre dans l'atmosphère, le phénomène de friction due aux frottements du bloc rocheux, consume partiellement le météroide que l'on appele désormais météore. Puis, lors de l'impact, on ne parle non plus de météore, mais de météorite. Ainsi, cette météorite est brûlée et présente une surface noire que l'on qualifie de croute de fusion. Notre atmosphère, nous permet donc grâce au phénomène de friction, de diminuer le diamètre d'un astéroide afin que l'impact n'engendre pas de dégat considérable. Cependant, pour les énormes astéroides, la friction n'est plus protectrice. Il faut donc trouver d'autres moyens pour s'en protéger. Pour répondre à cette nécessité, les scientifiques proposent deux solutions. La première serait de bombarder les astéroides avec plusieurs bombes nucléaires afin de fragmenter le gros astéroide. Néanmoins, cette méthode présente ses limites puisque certains types d'astéroides ne se détruisent pas, même avec les plus puissantes bombes à notre disposition ! L'autre méthode serait d'envoyer une sonde qui utiliserait la lumière du soleil pour la concentrer en un faisceau lumineux que la sonde dirigerait contre l'astéroide afin de modifier sa trajectoire. Cependant, cette méthode présente elle aussi ses limites. D'une part, car il faut envoyer la sonde des dizaines d'années avant que l'astéroide entre dans notre atmosphère, sinon sa trajectoire n'est pas déviée. D'autre part, nous connaissons seulement soixante pourcent des astéroides. Ce qui signifit que quarante pourcent des astéroides de notre système solaire nous sont inconnus. Ainsi, si demain un astéroide compri dans ces quarante pourcent entre dans notre ciel, cette méthode sera totalement inutilisable ! Il faudra donc avoir recour à la première solution en espérant qu'elle fonctionne.


    ( Vue d'artiste de la première solution )



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :